21/12/2011

PRODUISONS FRANCAIS... MAIS AUTREMENT

En 1980 à Romilly, les communistes organisaient
 déjà des manifestations contre les délocalisations.
Ici devant l’usine Dupré.
Derrière le “produisons français” de Sarkozy sont embusquées de nouvelles casses des droits et des
acquis des salariés. Les logiques de marché et du profit ne sont pas remises en question, loin de là.


Le «produisons français» de Sarkozy, la semaine dernière chez Rossignol, qui fait suite au «patriotisme industriel» de Hollande et à tous ceux qui leur ont emboîté le pas, fait son grand retour. A ce sujet, on fera remarquer que, dès le début des années 1980, alors que les délocalisations commençaient à casser l’industrie Auboise, le PCF en avait fait un axe majeur de ses propositions. En avance sur son temps ? Tout porte à le croire malgré l’avalanche de procès d’intention en "chauvinisme" teinté d’obsession patriotarde dont il fut à l’époque l’objet de la part de ceux-là mêmes qui reprennent maintenant cette idée à leur compte. On accusa même les communistes Romillons de "terrorisme", c'est dire !

SOLIDARITE AVEC LES SODIMEDICAL

Les communistes Aubois lancent un appel à la solidarité financière des salariés et de la population envers les Sodimédical qu'un patron-voyou, la multinationale Lohmann & Rauscher qui ne respecte même pas les décisions de la justice, laisse sans salaire et sans travail depuis trois mois.

595 jours de lutte et de nombreuses décisions en leur faveur, du tribunal des Prud'hommes à la Cour d'Appel : leur combat exemplaire est le reflet de la révolte qui nous anime devant la logique inhumaine qui brise des emplois et des vies au nom du profit. Que font les élus de droite pour les aider ? Que fait le ministre Baroin ? Les élus communistes, par l'intermédiaire du Conseiller général Joë Triché qui les a rencontré, leur ont apporté tout leur soutien. Le député Alain Bocquet a écrit à F. Baroin le 5 juillet dernier. Une prochaine rencontre aura lieu.

Sans attendre, face aux patrons-voyous, opposons la solidarité des travailleurs et de la population. C’est une arme puissante qui, bien des fois, a conduit les luttes à la victoire. C’est la manifestation concrète de notre soutien dans le combat du monde du travail contre le capital.

- Les dons, libellés à PCF Aube, sont à adresser à la fédération de l'Aube du PCF, 22ter avenue Anatole-France à Troyes ou à la section de Romilly du PCF, 66, rue de la Boule-d'Or qui transmettront.

09/12/2011

LE 13 DECEMBRE : JOURNEE NATIONALE DE MOBILISATION CONTRE L'AUSTERITE

Le PCF de Romilly appelle tous ses militants et sympathisants à prendre part à la journée de mobilisations interprofessionnelles du mardi 13 décembre à l'appel des organisations syndicales CGT-CFDT-FSU-Solidaires-UNSA.

A Romilly, un rassemblement aura lieu à 17 h place de la gare.
A Troyes, rendez-vous à 15 h au carrefour des rues Claude-Huez et de la République.

DETTE, DEFICITS PUBLICS : IL FAUT QUE LE PEUPLE S'EN MELE

Plus de soixante personnes ont participé, lundi 5 décembre à une réunion, organisée par les communistes romillons, sur les questions de la dette et des déficits publics. Pierre Mathieu, vice-président du Conseil régional et Joë Triché, conseiller général, ont animé les débats.

Plus la crise s’aggrave, plus les peuples vont subir l’austérité et plus la crise continuera de s’aggraver. Les marchés financiers qui veulent tous les pouvoirs se livrent à un coup d’état soutenu par la droite. Face à la pensée unique qui a déployé tous ses tentacules politico-médiatiques pour marteler sur tous les tons qu’il n’y aurait qu’une seule politique possible pour "rassurer" les marchés, l’austérité, le Front de Gauche oppose une autre alternative. La réunion du 5 décembre avait pour objectif de rétablir, chiffres à l’appui, quelques vérités.

05/12/2011

"CREER LES CONDITIONS DU VRAI CHANGEMENT"

Interview à la presse locale de Pierre Mathieu, vice-président du Conseil régional de Champagne-Ardenne

Cliquez sur l'image