27/01/2012

SODIMEDICAL : COMMUNIQUE DE LA FEDERATION DE L'AUBE DU PCF

Les conseillers générraux communistes
ont interpellé P. Adnot à propos de Sodimédical
PHILIPPE ADNOT AU SECOURS DES DELOCALISATEURS

Les salariés de Sodimédical, venus lundi 23 janvier assister à la réunion du Conseil général, sont sortis abasourdis par les propos abjects tenus par Philippe Adnot à l’encontre de leur combat pour défendre leur emploi. Ils n’attendaient plus grand-chose du président du Conseil général et de ses amis de l’UMP.

Leur combat, ces femmes l’on mené seules contre tous. Depuis le début, les parlementaires aubois, F. Baroin, l’actuel ministre de l’économie et de l’industrie, le préfet, P. Adnot et toute sa cour ont pris fait et cause pour le patron liquidateur. Alors, c’est par la voix du conseiller général communiste, Joë Triché, qu’elles ont souhaité attirer l’intention des élus sur la nouvelle épreuve qu’on leur inflige avec la privation de leur mutuelle : « on ne peut pas laisser ainsi des familles avec leurs enfants sans complémentaire santé ». La somme pour relancer les droits n’est pas énorme, moins de trois mille euros. Et puis après tout, jugement après jugement, la justice les conforte dans leur bon droit. La cour d’appel de Reims dans un jugement exceptionnel n’a-t-elle pas estimé que « le motif économique est en réalité inexistant » pour procéder aux 52 licenciements ? D’un côté donc un vulgaire patron-voyou condamné par la justice française à relocaliser des productions expatriées en Chine sous astreinte de mille euros par jour et par salarié. De l’autre, 52 salariés qui se battent avec courage depuis deux ans pour garder le droit de travailler là où ils vivent.

26/01/2012

"IL FAUT SORTIR A COUPS DE PIED LA FINANCE DES ENTREPRISES!"


Discours mobilisateur de Jean-Luc Mélenchon, mardi 24 janvier,
à Besançon devant 4 500 personnes.

23/01/2012

"EN 2012, PLACE AU PEUPLE !"


Vendredi 20 janvier s'est tenue une réception amicale à l'occasion des voeux pour 2012 de la section romillonne du PCF. Intervention de Fethi Cheikh, son secrétaire :

"En ces premiers jours de  2012 permettez-moi de vous présenter, au nom des communistes de la section de Romilly-sur-Seine et de ses élus, tous mes vœux de santé, de prospérité et de bonheur.  Dans le contexte actuel, marqué pour de plus en plus de citoyens, par d’importantes difficultés de vie quotidienne, les vœux de la nouvelle année peuvent parfois sembler bien dérisoires au regard des attentes réelles. Soumis aux affres de la précarité qui se décline en chômage, bas salaires, petit boulots, mal logés, mal nourris, mal soignés... de plus en plus de gens ne vivent que dans l’immédiateté, perdant toute confiance dans le lendemain et tout réel espoir d’une autre vie.

20/01/2012

"LA LOI DOIT CHANGER DE CAMP !"

Mercredi 18 janvier, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du comité de campagne de Jean-Luc Mélenchon, accompagné de Delphine Beauvois du Parti de gauche, étaient en terre Auboise.

Convergence des luttes, solidarité financière, échanges constructifs... Loin des ors du Fouquet’s, Pierre Laurent a pu constater la détresse, mais aussi la résistance de travailleurs matraqués par des patrons-voyous soutenus par toute la droite. Le jour même où Sarkozy officiait à une grand’messe électorale sur l’emploi, messe funèbre au regard des milliers d’emplois sacrifiés sur l’autel du profit, le Front de gauche a fait le choix d’être aux côtés des salariés en lutte. Première étape au tribunal des Prud’hommes de Troyes où devait être rendu le jugement sur le paiement des salaires impayés depuis quatre mois, jugement reporté pour la seconde fois au 25 janvier.

13/01/2012

PIERRE LAURENT SERA LE 18 JANVIER DANS L'AUBE

Pierre Laurent assistera à 9 h 00
au rendu du jugement mis en
délibéré par le tribunal des Prud’hommes

de Troyes avant de se rendre à Plancy
avec  les Sodimédical.
Mercredi 18 janvier, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et président du Comité de campagne de Jean-Luc Mélenchon, sera à Plancy-l'Abbaye aux côtés des salariés en lutte de Sodimédical.

La venue chez Sodimédical à Plancy de Pierre Laurent revêtira un caractère  hautement symbolique. Il sera, bien évidemment, porteur de la solidarité du Front de gauche avec les salariés de cette entreprise en lutte depuis 21 mois dans des conditions très dures. Pourtant, les frondes des petits David Plancéens sont en passe de terrasser le Goliath apatride Lohmann & Rauscher, car une nouvelle décision de justice, du tribunal de commerce, vient de repousser pour la 3ème fois la liquidation de l’entreprise.

A la botte du patronat
Le même jour, Sarkozy, qui brigue et intrigue pour un second mandat, organise un “sommet pour l’emploi”, alors que la progression du chômage, dramatique et inédite pendant son quinquennat, permet à elle seule de juger sa politique à la botte du patronat et aux petits soins pour les financiers. Les salariés n’oublieront pas non plus que ni le président du Conseil général, M. Adnot, pourtant élu du canton, ni le député UMP de la circonscription, M. Menuel, ni M. Baroin, ministre des finances mais aussi de l’économie et de l’industrie, ne leur ont apporté le moindre soutien. « Baroin nous avait promis que nous aurions nos payes dans trois jours, nous attendons depuis trois mois », confiait récemment une ouvrière de Sodimédical. Comment faire confiance un seul instant à ces gens-là qui ont applaudi à toutes les délocalisations dans notre département quand ils ne les ont pas encouragées à grand renfort de millions d’euros de fonds publics ? Et ils ont le culot de nous ressortir maintenant un “produisons Français” aussi électoraliste que piégeux pour les salariés !