25/02/2012

SODIMEDICAL :
LETTRE OUVERTE A F. BAROIN

Pierre Mathieu, Joë Triché et Pierre Laurent,
secrétaire national du PCF, le 18 janvier chez Sodimédical
Le 24 février, Pierre Mathieu, vice-président du Conseil régional, et Joë Triché, conseiler général, ont adressé une lettre ouverte au ministre de l'économie, des finances et de l'industrie.

Monsieur le Ministre,

Depuis des mois les salariés de SODIMEDICAL de Plancy l’Abbaye sont victimes de la stratégie destructrice  de leur entreprise et d’un comportement  de la société mère Lohmann & Rauscher, que l’on ne peut que qualifier de « voyou ».
 
Organisation de la délocalisation de la production en Chine, au seul motif de permettre aux actionnaires d’engranger toujours plus de dividendes, tentative de faire financer par les pouvoirs publics  un plan social rejeté constamment par tous les jugements des tribunaux, refus systématique d’appliquer les décisions de justice, non paiements de la mutuelle, des salaires, des astreintes, refus de refaire partir la production comme le demande pourtant les tribunaux… Les dirigeants de ce groupe, plongent les salariés et leurs familles, privés des salaires qui leur sont dus,  dans des  difficultés extrêmes. Ces dirigeants pourtant « hors-la-loi »  se croient décidemment tout permis.

16/02/2012

LES FINANCES DE LA VILLE DANS LE ROUGE :
RAPPORT ACCABLANT DE LA CRC

La situation financière de la Ville a été passée au crible par la Chambre régionale des comptes (CRC). Le rapport est accablant et qualifie la situation financière de “préoccupante”.

En effet, l’endettement entre 2006 et 2010 (période examinée par la CRC) a progressé de 75% ; 50% depuis l’élection du maire, M. Vuillemin, et de son équipe de droite. Selon nous, la responsabilité est triple.
  1. Tout d’abord, il y a les choix de la majorité municipale qui a dépensé sans compter et emprunté à tours de bras pour des équipements dont les coûts auraient pu être notablement moindres. 3 à 4 millions d’€ pouvaient être économisés sur la MEFER si elle avait été réalisée dans les locaux vides d’Olympia. Autant avec la piscine si la municipalité avait suivi l’avis de la population qui avait opté pour une réhabilitation de la piscine Jean-Moulin.
  2. Responsabilité aussi des banques qui prêtent à des taux d’intérêts très supérieurs à l’inflation et ont proposé des emprunts “toxiques” dont la renégociation a été très coûteuse pour la Ville : 820 000 € de pénalités exigées par DEXIA.
  3. Il y a enfin la politique du trio Sarkozy-Fillon-Baroin qui asphyxie financièrement les communes : en 2011, moins 500 000 € de dotations de l’état pour Romilly.

MAISON MEDICALE A ROMILLY:
LE PRIVE N'EST PAS L'UNIQUE REPONSE

Le privé n'est pas l'unique réponse au problème de la démographie médicale. Et d'ailleurs est-il normal de demander aux contribuables de financer l’installation de médecins libéraux alors que l’hôptal public est financièrement asphyxié ?

Les communistes ont lancé le débat au Conseil municipal à propos de la réalisation d’une “maison de santé” privée à Romilly. Tout d’abord, il faut préciser qu’en l’état actuel du projet tous les médecins annoncés pour cette structure exercent déjà à Romilly. Pour l’instant donc, l’offre de soins n’est nullement améliorée. De plus, le subventionnement public, à hauteur de 55%, est destiné à diminuer les coûts des loyers des utilisateurs.

SEINE A GRAND GABARIT : OUI, MAIS...

L’un des objectifs essentiels de ce projet est d’abaisser de 50% le coût du transport fluvial par rapport à celui par la route. A qui cela va-t-il profiter ? Aux seuls utilisateurs : Soufflet et Cie. Nous disons non !

Cette infrastructure qui va coûter extrêmement cher - 214 millions d’€ (estimation actuelle) - sera essentiellement financée par les collectivités territoriales, donc par les contribuables que nous sommes.

Pour les communistes, les gains obtenus sur les coûts de transports devraient être partagés entre les utilisateurs et les collectivités afin d’aider ces dernières à financer des équipements utiles aux territoires et aux habitants et liés à cette infrastructure : loisirs, tourisme, vélovoie, environnement... Au Conseil municipal de Romilly, au Conseil communautaire et au Conseil général, les élus-es communistes ont été les seuls à défendre cette position. Tous les autres n’ont sans doute pas voulu faire de peine à M. Soufflet, 67ème fortune française.

09/02/2012

"NOUS SOMMES LA RENAISSANCE DE LA GAUCHE AU POUVOIR !"

Après avoir réuni 10 000 personnes à Villeurbanne mardi 7 février, le candidat du Font de gauche, Jean-Luc Mélenchon était à Montpellier mercredi.
Intégralité du discours : clic sur l'image.