04/05/2013

UN 1ER MAI POUR DIRE NON A L'ANI ET A L'AUSTERITE

A Romilly, une soixantaine de personnes se sont rassemblées le 1er mai à la Bourse du travail.

Ce que n'avait pas pu faire Sarkozy puisque tous les 1er mai de son quinquennat se sont déroulés derrière la banière de l'unité syndicale, le gouvernement socialiste l'a réussi avec l'ANI. En présence de David Morin, secrétaire de l'Union départementale CGT, la manifestation romillonne a aussi été placée par Christophe Latrasse, secrétaire de l'union locale, qui a entre autre réitéré l'exigence du vote de la loi d'amnistie sociale, sous le signe de la "solidarité nationale et internationale".
Lecture a été donnée d'un courrier de Thierry Lepaon à François Hollande.

VOIR LE DIAPORAMA...


pcfromilly sur ComBoost