02/10/2013

COMPTEURS D'EAU : UN LOGEMENT, UN ABONNEMENT !

Telle n'est pas la règle appliquée par Véolia aux 100 locataires d'Aube-Immobilier habitant dans le Nouveau Romilly (rues Guy-Môquet, P.-V. Couturier et Diderot).

Il n'en fallait pas plus pour déclencher la colère des locataires. En effet, après des modifications concernant le chauffage, un deuxième compteur a été installé dans chaque appartement. Les locataires se retrouvent donc avec deux compteurs : un pour l'eau chaude et l'autre pour l'eau froide. Ils doivent donc payer à Véolia deux abonnements (plus la TVA). Pour cette société du CAC, 40 qui réalise des milliards d'euros de profits, tout est possible, surtout quand il s'agit de faire payer les usagers.

Mais des locataires vigilants ont alerté les élu-e-s communistes concernant cette injustice qu'ils subissent. Joë Triché et Pierre Mathieu ont aussitôt invité les familles de ce secteur à une réunion (notre photo) qui s'est tenue au pied des immeubles. La colère et l'exaspération se sont très vits exprimées. Dans ce quartier, en effet, "on ne roule pas sur l'or", bien au contraire. Petits salaires, petites retraites, jeunes sans boulot, familles monoparentales ; la vie est loin d'être facile. La volonté de ne pas se laisser faire s'est aussi très vite manifestée. Pétition et délégation chez Véolia vont être prochainement organisées.