02/02/2015

COMMUNIQUE DE LA SECTION DU PCF DE ROMILLY

Monsieur D’Ancona nous informe de sa démission du Conseil municipal. Le PCF en tire les conséquences.

La section de Romilly du Parti Communiste Français a lancé dès le début de l'année 2015 une campagne d'affichage dénonçant les attaques intolérables de la majorité municipale et de son maire Eric Vuillemin envers les associations de notre ville (entre autres - 250 000 euros de subventions). Elle a décidé d'en suspendre la diffusion le 29 janvier 2015 car le nom de monsieur D'Ancona n'avait pas lieu d'apparaître sur nos affiches, mais nous ne pouvions le savoir !

Monsieur D’Ancona a informé Pierre Mathieu le 29 janvier  qu’il avait transmis au maire de Romilly sa démission du conseil municipal quelques jours avant sa réunion du 22 décembre 2014 car il était en désaccord avec la mise à mort de la MJC et la baisse inégalitaire des subventions à la vie associative.

Toutefois, aucune information sur cette démission n'ayant été communiquée par le maire lors du conseil municipal du 22/12/2014, ni depuis d’ailleurs, le PCF ne pouvait connaître le choix de monsieur D'Ancona et l'a associé de ce fait à l'action de la droite romillonne contre la vie associative.
Désormais, en parfaite connaissance du positionnement politique de chacun, le PCF romillon a décidé d'en tirer les conclusions et a agi en conséquence en retirant le nom de monsieur D’Ancona de son affiche.

Dans le strict respect de la plateforme et de l’initiative des associations (MJC, RS10…), le PCF appelle la population à participer à la manifestation du samedi 7 février et à amplifier l’action contre le plan d’austérité draconien que veut imposer le maire UMP, Eric Vuillemin et les élus de sa majorité qui continuent de le soutenir, un plan qui prévoit aussi d’augmenter de 100 € la taxe d’habitation de tous les foyers en 2016.

Romilly, le 1 février 2015