27/05/2015

DRÔLE DE "SYMBOLE DU RENOUVEAU DE ROMILLY" !

La métallerie Gusiée, qui s’était installée dans la zone Jacquard à Romilly, a annoncé son “retour au bercail”, à savoir à Marigny-le-Châtel, là où elle était implantée précédemment. 

La moitié du personnel restera sur le carreau dans l’opération, puisque 24 licenciements ont été annoncés. La baisse de l’activité dans le secteur du bâtiment et, notamment, dans le domaine de la serrurerie serait à l’origine de cette décision.

Le 7 janvier 2011, lors de l’inauguration des locaux, le maire de Romilly déclarait à l’intention de M. David Gusiée : «vous faites partie des symboles du renouveau de notre ville. La zone Joseph-Marie Jacquard se remplit. L’est et l’ouest de Romilly bougent» [bulletin municipal n°16 - janvier-février 2011]. David Gusiée, ne voulant pas être en reste de ronds-de-jambes, précisait : «Mon objectif est d’embaucher vingt personnes dans les deux ans à venir», l’article du bulletin municipal se terminant par un aussi aventureux que pompeux commentaire : «l’industriel nous a prouvé de quoi il était capable lorsqu’il s’engageait dans ce genre de projet d’envergure». Nous voyons aujourd'hui de quoi l’industriel n’a pas été capable !

C’est peu dire que dans le domaine de l’emploi, le maire UMP de Romilly et son adjoint à l’économie et à l’emploi, Jérôme Bonnefoi, sont en échec. Depuis le premier mandat d’Eric Vuillemin, le chômage a plus que doublé. Le commerce du centre-ville s’étiole, se rabougrit et fait aujourd’hui le dos rond, appréhendant la catastrophe économique en cas de fermeture du technicentre.