27/10/2016

CHÔMAGE : L’IDÉE D'UNE BAISSE EST UNE IMPOSTURE

Alors que, dans l’Aube, le chômage diminue de 2,3% en septembre (catégorie A), sous l'effet des emplois saisonniers, les propagandistes du gouvernement tentent de faire croire une nouvelle fois à l’“inversion de la courbe”.

En septembre, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A est en diminution : il y a 66 300 chômeurs de moins en France métropolitaine et le recul est de 67 100 quand y on ajoute les départements et territoires d’outre mer. Cela nous donne tout de même 3 746 000 demandeurs d’emploi en catégorie A ; ceux qui n’ont pas travaillé une seule heure dans le mois. Globalement, le nombre de chômeurs  a augmenté de plus de 600 000 en quatre ans. Pour analyser les chiffres de septembre, il faut aussi se souvenir que le nombre de chômeurs en catégorie A était en augmentation de 52 400 au mois d’août. Sur deux mois, la baisse n’est donc que de 13 900 chômeurs, ce qui nous donne une baisse mensuelle moyenne de 6 950 sur ces deux mois. Depuis l’élection de F. Hollande à l’Elysée, la France compte 617 000 chômeurs supplémentaires. Nous sommes donc loin de l’inversion de la courbe du chômage promise dans un premier temps pour la fin de l’année 2012 et dans un second temps pour la fin 2013 par l’actuel président de la République.

21/10/2016

APPLE DOIT PAYER SES IMPÔTS !

Apple est décidément le champion de la fraude fiscale.

Les ventes des 21 magasins du groupe en France sont comptabilisées par une autre filiale que Apple France : Apple Retail, enregistrée à Cork en Irlande, où la fiscalité lui est plus favorable.

Ce mécanisme permet aujourd'hui à Apple de ne payer que 0,005% d'impôts en Europe, quand la plupart des entreprises de notre pays doivent payer 33% d'impôts.

Il est urgent de mettre fin à un tel scandale. Un scandale mondial, car Apple vient d'être condamné à rembourser 13 milliards d'euros à l'Irlande.

13 milliards d'impôts, cela correspond au financement de 20 hôpitaux de 650 millions d'euros chacun. Apple doit payer ses impôts !

17/10/2016

80EME ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE
UNE CONFÉRENCE A ROMILLY

Le 9 novembre, l'Université populaire de l'Aube ouvre à Romilly-sur-Seine son cycle de deux conférences dans le cadre du 80ème anniversaire du Front Populaire (à 18 h 30 - espace Mitterrand).

L'été 1936 voit se conjuguer, comme rarement l'histoire en fournit l'occasion, une victoire électorale de la gauche - unie pour la première fois sur un programme de lutte contre le fascisme et la crise -, un puissant mouvement populaire exprimé dans des grèves avec occupations et la formation d’un gouvernement qui engage nombre de réformes sociales. Malgré les contraintes et les contradictions auxquelles il est rapidement confronté, l'événement va s'inscrire dans la durée, en suscitant l’émergence d’une véritable culture de mobilisation et de lutte.

 « Front populaire : quels enseignements pour les combats progressistes aujourd’hui ? », tel sera le thème de la conférence de Danielle Tartakowsky, professeur d’histoire contemporaine ; présidente de l’université Paris 8, présidente du Comité d’histoire de la ville de Paris. Son dernier livre : Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours.

Second volet, le 8 décembre à Saint-Julien-les-Villas avec Serge Wolikow, docteur d'Etat en histoire qui évoquera "le monde du Front Populaire".


14/10/2016


Il est temps d’arrêter la dispersion et la division de celles et ceux qui à gauche veulent vraiment proposer une alternative à la droite déchaînée, au FN menaçant et à la politique du quinquennat Hollande. Pour une France digne de son histoire, de ses valeurs humanistes. Pour gouverner sans trahir, sans se soumettre à la finance et au Medef. Un-e seul-e candidat-e et la victoire devient possible. 
Nous appelons tous les candidat-e-s de la gauche d'alternative à la politique du gouvernement à se rassembler pour construire une nouvelle majorité politique à gauche autour d'un ou d'une seule d'entre eux à l'élection présidentielle.



Cliquer sur le logo pour signer la pétition en ligne

12/10/2016

EXIGEONS L'ANNULATION DE LA HAUSSE DE LA TAXE D'HABITATION !

Contrairement à sa promesse électorale des baisser les impôts des romillons, Eric Vuillemin et sa majorité de droite du Conseil municipal viennent de frapper un grand coup.

En supprimant l’abattement général à la base de 15% mis en œuvre dans les années 1980 par la municipalité à direction communiste, afin de limiter la pression fiscale pesant sur les ménages, ils viennent d’amputer le pouvoir d’achat, déjà en berne, des familles (le revenu fiscal par foyer est inférieur de 20% par rapport à celui de l’Aube). En effet, la hausse de la taxe d’habitation dépasse très largement, pour nombre d’entre elles, les 100 euros. Si rien ne change, ce matraquage fiscal, il faudra le payer chaque année. Depuis la prise de cette décision, par la droite le 22 décembre 2014, nous dénonçons cette agression fiscale. Une première pétition a été lancée et, le 15 février dernier à l’occasion d’une conférence de presse, Pierre Mathieu, au nom des élu-e-s communistes et partenaires, accusait le maire de faire les poches des ménages.